Logo
Jumeaux et plus 45

Pathway

Témoignage :

Remarque : Le choix de l'allaitement, allaitement mixte ou le biberon est un choix personnel. Comme le dit si bien Huguette Papiau, notre Présidente, c'est à vous de décider. Tout ce que nous pouvons faire pour vous "donner des pistes" de reflexion, est vous communiquer les témoignages de ces mamans qui ont ou n'ont pas, fait ce choix. Peut-être qu'un jour, vous aussi, vous ferez bénéficier d'autres mamans de votre expérience. Bonne lecture

Celui de la Présidente :

"L'ALLAITEMENT !! Déjà allaiter un enfant, les futures mamans sont abreuvées de conseils tous aussi différents les uns que les autres, MAIS ALLAITER DES MULTIPLES !! "Tu n'y penses pas ! Tu n'y arriveras jamais ! Tu seras trop fatiguée ! Tu n'auras pas assez de lait ! " Et je vous en passe, et des meilleures oserai-je dire ! Nous avons toutes plus ou moins entendu ou entendrons ce genre de réflexions qui nous permet d'aborder l'allaitement de nos enfants détendues, convaincues et en forme ! Il y a ceux qui sont "accroc" à 200% du bien fondé de l'allaitement et qui nous expliquent comment s'y prendre avec des méthodes ... déjà à la fin de la première ligne on se demande comment on va y arriver avec toute cette technicité et cette préparation... Et puis, il y a les farouchement contre. Bref, tous les ingrédients pour nous culpabiliser selon la décision choisie, ou encore, nous donner le vertige au point que nous ne savons plus où l'on en est et quoi décider. (C'est comme pour les poussettes par la suite, plus il y a de choix, moins on sait quoi acheter !) Bon, ça y est, on a décidé, ce sera l'allaitement ! Mais, ce n'est pour autant fini de nos petits soucis … Ah ! nature quand tu nous tiens !... Quand on arrive à la maternité, les choses peuvent se compliquer selon les personnes que nous rencontrons : "allaitement à la demande" "allaitement à heure fixe" "ce n'est pas comme cela, vous passez trop de temps ..." Déjà, qu'il nous faut assumer une naissance multiple, se remettre en forme, laisser nos inquiétudes dans un petit coin, et vlan, on nous en remet une couche, des fois que nous n'aurions pas compris que ce n'est pas si facile d'avoir plusieurs enfants d'un coup. Dans certaines maternités, quel bonheur de trouver une maman de multiples qui sait ce que nous éprouvons dans de tels moments ! Il n'y a que les mamans de "singletons" pour n'y rien comprendre ! (bon, là d'accord, j'exagère un petit peu, quoi que ...) L'idéal, c'est bien sûr de rencontrer un personnel qui n'est pas "ni complètement pour" "ni complètement contre" et qui nous expliquera de façon tranquille comment nous y prendre et que ce n'est pas grave si on n'y arrive pas du premier coup. (Et ce personnel existe de plus en plus, heureusement). Ouf ! on commence à y voir un peu plus clair et à se sentir "maman". Ensuite, quand on rentre à la maison, dans notre petit nid à nous et que nous faisons comme nous le sentons, ça va encore mieux.Donc, pas de panique ! L'allaitement c'est quelque chose de simple, naturel, qui existe depuis la nuit des temps... et personnel. L'allaitement ça peut marcher, mais ça peut aussi ne pas marcher ou s'arrêter très vite pour de multiples raisons et là encore, il n'y a pas de culpabilité à avoir.

Qu'est-ce qui nous pousse à choisir l'allaitement plutôt que le biberon ? C'est je crois, une question toute personnelle et intime et je suis convaincue qu'il n'y a que nous pour en décider vraiment. Pour certaines personnes, ce contact fusionnel avec un enfant peut devenir "encombrant" et pourquoi pas ? Le biberon sera la bonne solution et le papa pourra aider (ça soulage quand même un peu) et il n'y a pas de culpabilité à avoir. Pour d'autres, et je crois que je suis dans cette catégorie, cela me permettait de passer un moment tout privilégié de corps à corps avec chacun de mes enfants, chacun à leur tour. Et, peut être qu'égoïstement, on a envie de "se les garder" encore un peu ? ... On peut leur parler en employant le "tu", ce qui n'est pas si évident dans la vie de tous les jours avec des "multiples", les regarder sur "toutes les coutures" avec la main laissée libre, les caresser, etc. etc... Pas de biberon à préparer, tout toujours à la bonne température, j'ai trouvé cela pas si mal et j'en éprouvais beaucoup de plaisir.

Je vais donc essayer de vous raconter un peu de notre histoire familiale, pour ce qui concerne l'allaitement. Il faut bien que nous nous décidions les uns et les autres à partager nos différentes expériences et comme je suis censée "devoir donner l'exemple" et bien, voilà :

J'ai allaité mon premier enfant sans aucune difficulté. J'ai allaité mes deux multiples goulussans difficultés non plus, malgré tout ce que j'ai pu entendre avant et je vous assure qu'il y avait de quoi me décourager. D'autant plus qu'il y a seize ans de cela et qu'à l'époque, nous étions plutôt dans l'ère sacrée des biberons, l'allaitement était un peu laissé de côté.Je me suis dit que si j'en avait allaité un, je pouvais bien en allaiter deux et qu'autrefois les nourrices ne se posaient pas autant de questions. Je me suis dit aussi que, et bien si ça ne marchait pas, il y avait effectivement les biberons qui prendraient le relais et que les enfants nourris au biberon étaient aussi de beaux enfants. Donc, essayons de rester "cool".

Néanmoins, lorsque Julien et Thomas sont nés, Julien a été emmené dans un autre établissement pour un problème mineur. Donc pas d'allaitement pour celui-là mais un gavage continu par sonde. Au bout de trois ou quatre jours, j'ai commencé à râler, m'inquiétant + + car je ne l'avais pas vu alors que tout le monde me soutenait qu'il n'avait rien et qu'il allait très bien ! C'est effectivement très rassurant ! "Votre bébé va bien, mais il est hospitalisé ailleurs ..." Pourquoi me faire du souci ?! Je vous fais grâce de mes états d'âme du moment ! Bref, l'Hôpital ne voulait pas "me le rendre" sous prétexte qu'il ne saurait pas téter !!! Mon mari et moi avons fait "des pieds et des mains", Julien est revenu, et il s'est mis à téter immédiatement, sans aucune difficulté. (et, toc ! pour les professionnels qui m'assuraient le contraire ! -petit plaisir personnel) Je dois aussi vous dire que j'ai eu la très grande chance d'avoir choisi une pédiatre qui était très attentive, et aux bébés et à la famille et en particulier à la maman. Ce médecin m'a beaucoup aidée à déculpabiliser quand il le fallait, à me rassurer, à me donner confiance. Cela a été valable pour l'allaitement comme tout au long de la croissance des enfants. C'est je crois, quelque chose de très important que de savoir que l'on peut être comprise par quelqu'un qui est là pour nous aider, au bon moment, à passer un cap, tout en respectant nos choix.

Au départ, j'avais opté pour un allaitement complet comme pour mon premier enfant. Mais au bout de deux mois, j'ai réalisé que j'y passais la majeure partie de mon temps (d'autant plus que je prenais bien mon temps à chaque tétée) et que mon fils aîné commençait à trouver ses deux petits frères bien encombrants quand pendant trois ans on a eu sa maman pour soi tout seul ! J'ai donc décidé de passer à l'allaitement mixte. Un biberon pour l'un, une tétée pour l'autre et inversement la tétée suivante. Le problème tout bête que j'ai rencontré c'est que au bout de cinq ou six tétées, je ne savais plus à qui j'avais donné le sein et qui avait pris le biberon. Bon, pas de panique, un petit carnet où je notais mes petites réflexions personnelles et le problème était réglé. Papa donnait un biberon et Guillaume du coup retrouvait un peu plus sa maman. Et les jours ont défilé ainsi jusqu'au moment du sevrage qui s'est fait aussi sans problème, les deux enfants étant déjà habitués à prendre le biberon. 

Toute cette petite histoire d'allaitement bien ordinaire pour vous dire tout simplement : ne vous laissez pas influencer par tout ce que vous entendrez, écoutez ce que VOUS, vous avez envie de faire (bien entendu selon l'état de santé des enfants. il faut aussi savoir écouter les médecins lorsque cela est nécessaire, ne tombons pas non plus dans l'excès inverse) et laissez vous aller, tranquillement, sereinement au choix que vous aurez fait. La conclusion de tout cela, c'est que le plus important soit que tout le monde s'y retrouve dans la sérénité !

Ce témoignage bien sûr est totalement personnel et n'engage que moi. Peut être le trouverez vous un peu "idyllique" mais ça existe, la preuve ! Je ne suis pas un cas unique lorsque j'écoute les mamans quelques mois après avoir opté pour l'allaitement ... 16 ans plus tard, je ne regrette absolument pas ce choix. Lorsque j'en parle aujourd'hui et en écrivant ces quelques lignes, je retrouve le même plaisir qu'à cette époque. Et les mamans qui n'ont pas choisi ce mode, sont tout aussi épanouies et ravies de leur choix. N'hésitez pas à nous contacter si cela vous interpelle ou si vous avez des remarques à en faire.Tous les avis sont toujours les bienvenus et ne peuvent qu'aider les futures mamans. "

  • Huguette PAPIAU
  • source "Les Petits Mille-Pattes"- septembre 2001
Haut

Rejoignez-nous sur Facebook!

Haut

Actualités

Permanence & Bébé causette

PERMANENCE & BEBE CAUSETTE

Dates à définir

Au local

33 route d'Orléans à Ingré


sur inscription impérativement ! : contact(@)*jumeauxetplus45.org

(*) enlevez les parenthèsesCes bébé-causettes vous permettent de rencontrer d'autres parents, poser vos questions, échanger sur des questions multiples allant du suivi de la grossesse en passant par l'allaitement, la diversification, le sommeil ... jusqu'aux problématiques scolaires etc ... Ce sont des instants chaleuLesreux d'échanges où chacun apporte son expérien ce dans la grande aventure des multiples.

 

Diaporama

  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
Haut