Logo
Jumeaux et plus 45

Pathway

Témoignage : Grossesse multiple et suivi médical

"Tout a débuté bien avant ma grossesse.

En effet, nous avons eu recours à la procréation médicale assistée pour avoir nos  enfants. Lors du protocole de la FIV, le suivi médical est très important et lorsque l'on vous apprend que vous attendez des jumeaux il devient de surcroît indispensable.
Dès le début de ma grossesse, j'ai été prise en charge par mon gynécologue. Les 3 premiers mois, j'ai eu un suivi médical classique avec une première écho à 4 semaines où nous avons découvert que nous attendions des jumeaux et une autre échographie à 13 semaines. J'avais une consultation gynécologique tous les mois mais jusque là rien d'anormal.
Puis au 5ème mois le suivi médical s'est accru du fait du test de la trisomie qui est revenu positif et d'un écart de poids entre les 2 foetus. En effet, je devais passer des échographies à Paris tous les mois, pour s'assurer que les bébés se   développaient normalement et ne présentaient pas de malformations.  Sur le moment cela était stressant, mais avec le recul, nécessaire pour déceler une éventuelle anomalie. En effet, le risque de retard de croissance intra-utérin de l'un des foetus est plus important dans les grossesses multiples, et plus il découvert tôt, plus c'est facile de le prendre en charge.
Une fois les échos passées, nous étions rassurés de savoir que la grossesse se déroulait normalement.
Au 7ème mois, a débuté la surveillance à domicile par une sage femme. Celle-ci est très importante car elle permet de    suivre la grossesse très fréquemment et de réagir très rapidement au moindre souci notamment en cas d'hypertension ou de contractions précoces. De plus, elle est là également pour insister sur l'importance du repos qui est nécessaire pour que la grossesse se déroule dans de bonnes conditions.
Très tôt elle m'a diagnostiqué des contractions précoces et m'a consigné au repos allongé et je pense que cela m'a  permis de gagner quelques jours ou peut être quelques semaines.
 Enfin, si la moindre chose m'inquiétait, j'allais aux urgences gynécologiques et la dernière fois où j'y suis allée cela s'est terminé par une césarienne en urgence à 35 semaines.
 Ensuite, une autre vie s'est présentée à nous avec l'arrivée des enfants Ynes (1,990kg 44cm) et Yoan (2,380kg et 46cm). Après 15 jours d'hospitalisation, nous voilà de retour à la maison avec nos petits bouts prématurés, en plein hiver.
Cela ne s'est pas fait sans angoisses, en effet, ils ne mangeaient pas beaucoup, avaient du mal à se réchauffer et pleuraient beaucoup.
A ce moment, j'ai fait appel à mon médecin traitant mais surtout aux infirmières du service pédiatrie de l'hôpital de Gien. Elles m'ont beaucoup aidé et surtout fait comprendre qu'il fallait que je destresse mais avec la fatigue ce n'était pas  facile. Puis est arrivé la visite du premier mois et là nous avons beaucoup discuté avec le pédiatre qui nous a confirmé que tout  allait bien et que nos bébés se développaient parfaitement et rattrapaient leur retard.
Idem pour les visites du 2ème et 3ème mois. Nous étions rassurés mais malgré tout épuisés car les pleurs persistaient toujours et le sommeil commençait à terriblement nous manquer.
Donc à 3 mois, nous avons décidé,en parallèle des visites chez le pédiatre, de consulter un médecin homéopathe pour calmer ces pleurs certainement dus à des coliques. Cela a eu des effets bénéfiques.
Ils ont maintenant 8 mois et je continue à consulter mon pédiatre pour les visites habituelles et suivre parfaitement leur croissance et mon médecin homéopathe pour soigner les petits maux.
En conclusion, même au risque de me répéter, le suivi médical d'une grossesse multiple est primordial et doit être mener de façon très rigoureuse car ce sont des grossesses avec plus de risques d'hypertension artérielle, d'accouchement    prématuré et des bébés de petits poids. Bien établi, ce suivi pourra permettre un bon déroulement de la grossesse ou au pire pourra détecter les problèmes et les prendre en charge précocement
Enfin, il ne faut pas hésiter à écouter son corps, si quelque chose n'est pas comme d'habitude ou vous inquiète il ne faut pas hésiter à appeler ou consulter son gynécologue ou les urgences gynécologiques les plus proches de chez soi.
En ce qui concerne le suivi des enfants, il ne faut pas le négliger non plus car dans de nombreux cas il s'agit de bébés  prématurés et de faible poids et il faut donc s'assurer que leur croissance se déroule parfaitement. "

  • Sandrine - Maman d’Ynes et Yoan, 8 mois
  • Publié dans "Les Petits Mille-Pattes" août-sept 2008
Haut

Rejoignez-nous sur Facebook!

Haut

Actualités

Permanence & Bébé causette

PERMANENCE & BEBE CAUSETTE

Dates à définir

Au local

33 route d'Orléans à Ingré


sur inscription impérativement ! : contact(@)*jumeauxetplus45.org

(*) enlevez les parenthèsesCes bébé-causettes vous permettent de rencontrer d'autres parents, poser vos questions, échanger sur des questions multiples allant du suivi de la grossesse en passant par l'allaitement, la diversification, le sommeil ... jusqu'aux problématiques scolaires etc ... Ce sont des instants chaleuLesreux d'échanges où chacun apporte son expérien ce dans la grande aventure des multiples.

 

Diaporama

  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
  • Diaporama Jumeaux et Plus 45
Haut